Archives par étiquette : Doctorants

Mai 2022 –  Tim Gupwell

Au carrefour entre permaculture et culture littéraire, Tim nous fait entrer dans son monde tout en nous encourageant à porter un regard lawrencien sur notre monde moderne. En quatrième année de thèse sous la direction de Christine Reynier, Tim nous parle aussi de l’évolution de ses conditions de travail et de l’impact de la crise sanitaire sur son expérience doctorale.

La thèse de Tim

Ma thèse porte sur la philosophie de D.H. Lawrence. Il est principalement connu pour son œuvre de fiction, mais il a écrit un livre de philosophie qui a été malheureusement perdu. J’essaie de reconstruire sa pensée philosophique à partir de ses autres œuvres non-fictionnelles. Cela a un intérêt en soi puisque c’était un penseur complexe, mais je crois que ce travail pourrait également nous aider à mieux comprendre sa fiction.

Aux origines…

D.H. Lawrence me passionne depuis que je l’ai découvert à l’école (il y a fort longtemps !) et y revenir pour ma thèse était comme une évidence pour moi. Au début, je comprenais très peu de ce qu’il écrivait dans des livres comme Fantasia of the Unconscious (par exemple), mais j’ai toujours eu la conviction qu’il disait quelque chose d’important, et j’avais envie de l’élucider.

Un moment marquant

Si je réfléchis bien, je crois que c’est assez récent : c’est lorsque j’ai assisté à mon premier colloque, la D.H. Lawrence International Conference à Paris cette année. Au début de ma thèse, j’avais hâte de participer à des colloques et de rencontrer mes pairs, et puis le COVID est passé par là, il y avait des colloques à distance, mais ce n’est pas du tout pareil. Cette année j’ai pu rencontrer les spécialistes du monde entier, sortir avec eux, sentir que je faisais partie de leur monde. C’était génial !

Quelles conditions de travail?

Les premières années, je travaillais à plein temps en lycée. Pour être tout à fait honnête, je détestais ça. Je n’avais pas du tout envie d’être là, je n’arrivais pas trouver un poste à l’université et j’ai failli renoncer à tout pour me lancer dans la permaculture ! Et puis, enfin, j’ai décroché un poste d’ATER à Perpignan et j’ai eu l’impression de revivre. Ce n’est pas aussi bien rémunéré qu’un poste dans le secondaire, mais je préfère gagner moins et faire ce que j’aime. Enseigner à la fac est une grande source de joie pour moi. Ça m’a surtout permis de me concentrer sur mes recherches.

Et dans cinq ans?

Je ne sais pas trop, j’aimerais devenir Maître de Conférence en France, mais comme nous le savons tous, c’est très compliqué. Je vais probablement rester à Perpignan pour une année ou deux, peut-être plus. Et j’essaie d’écrire quelques articles et surtout finir ma thèse. Après, on verra.

Un dernier message

Je finirais par une citation de Lawrence qui, à mon sens, a des résonances toutes particulières aujourd’hui :

‘There is a great change coming, bound to come. The whole money arrangement will undergo a change: what I don’t know. The whole industrial system will undergo a change. Work will be different and pay will be different. Class will be different, and human relations will be modified and perhaps simplified. If we are intelligent, alert and undaunted, then life will be much better, more generous, more spontaneous, more vital, less basely materialistic. If we fall into a state of funk, impotence and persecution, then things may be very much worse than they are now. It is up to us.’ (Late Essays and Articles, 220)

Rentrée 2021 – Informations destinées aux doctorant⸱e⸱s

Bonjour à toutes et à tous,

Nous souhaitons une très bonne rentrée à tous.tes les camarades doctorant.e.s d’EMMA. Aux anciens et aux nouvelles, aux littéraires, aux linguistes, aux civilisationnistes. A celles qui sont à Montpellier comme à ceux qui sont plus loin.

La rentrée est une période de grande activité : démarches administratives, préparation des cours, déménagement dans une nouvelle ville pour certain.e.s. Voici quelques informations que nous avons jugé pouvoir être utiles pour tous et toutes pour commencer l’année de la meilleure des façons :

Tout d’abord au niveau des consignes sanitaires, il faut savoir que le pass sanitaire n’est pas nécessaire pour les personnes de l’établissement souhaitant accéder aux différents sites de Paul Valéry. En revanche, masque obligatoire sur le campus. Quant aux enseignements, les TDs seront organisés en présentiel mais pas les CMs à gros effectifs. Enfin pour celles et ceux qui aiment venir travailler sur le site Saint-Charles, bonne nouvelle : la salle 120 est de nouveau accessible sans réservation ! Précisons comme vous le savez bien que ces mesures sont toujours susceptibles d’évoluer et qu’il faut se tenir informé.e.

Les traditionnels séminaires du laboratoire reprennent également le mardi à partir de 17h en salle 126. Le programme riche et varié sera publié ici-même sur le carnet Hypothèses d’EMMA ainsi que dans vos boîtes mail.

Pendant cette période de rentrée, votre interlocutrice privilégiée au sein du laboratoire est Isabelle Ronzetti, la secrétaire administrative d’EMMA que vous pouvez contacter sur son adresse email institutionnelle (@univ-montp3.fr), ou retrouver dans son bureau 121 sur le site Saint-Charles. Par ailleurs, les trois déléguées des doctorant.e.s sont Constance Pompié, Marie Bertrand et Marion Lefebvre. Vous pouvez également les contacter en cas de besoin.

Enfin, donnons-nous rendez-vous le 8 octobre prochain pour la soutenance de Yahia Deldoul qui défendra sa thèse intitulée “Traumatisme, cognition et éthique” préparée sous la direction de Jean-Michel Ganteau. Venez en nombre !