Séminaire thème 2

Mardi 13 décembre 2022 18h salle 126 STC1

‘Sectarianism and the Nation in Amin Rihani’s The Book of Khalid‘ 
Jumana Bayeh (Senior Lecturer, Macquarie University, Australia) 

Résumé
The Book of Khalid
 (1911) de l’auteur Amin Rihani (1876-1940) est largement reconnu par la critique comme étant le premier roman de langue anglaise issue de la diaspora arabe. C’est un texte clé dans un domaine de recherche qui est en plein essor et qui a pour objet d’étude les littératures arabes anglophones. L’action du roman se situe dans le quartier syrien de Manhattan et dans certaines régions du Moyen-Orient qui correspondent au Liban et à la Syrie d’aujourd’hui. L’intrigue retrace la vie du personnage éponyme, Khalid, qui tente de négocier son passage entre les cultures orientales et occidentales au-delà des frontières nationales. Le roman se déroule à une période tout à fait décisive pour le monde arabe où les questions relatives à la pérennité de l’empire ottoman mais aussi aux arrangements politiques qui suivront préoccupent grandement Khalid. Les lecteurs apprennent que Khalid est un fervent défenseur d’un modèle de coexistence séculier et il nous met en garde contre le spectre d’un sentiment hostile grandissant d’origine sectaire. La plupart des lectures critiques qui ont été proposées jusqu’à présent suggèrent que Khalid, à l’image de l’écrivain arabo-américain qui l’a créé, a développé une sensibilité nationaliste moderne et laïque en raison de sa migration vers l’Amérique, et soulignent ainsi la nature transculturelle du roman. Cependant, cette conférence soutiendra que la dimension transculturelle ou transnationale du roman est plus complexe, et que la résistance de Khalid au sectarisme trouve sa source dans le monde arabe lui-même. Si cela ne diminue en rien le caractère transnational de cet ouvrage, ni d’ailleurs le statut de Rihani en tant qu’auteur diasporique, cela nous invite toutefois à repenser le transnationalisme dans la littérature afin que nous, critiques, évitions de renforcer involontairement les hypothèses orientalistes.

Bio
Jumana Bayeh is Senior Lecturer at Macquarie University, Australia. She is the author of The Literature of the Lebanese Diaspora: Representations of Place and Transnational Identity (2015), has co-edited a volume on Arabs in Australia, and has published on Arab diaspora fiction, the relationship between diaspora and world literature and the impact of diaspora on democracy. She is currently working on two projects – one that examines the Arab diaspora novel from Australia, North America and the UK and another collaborative work on rioting and the literary archive. In 2022, she is a fellow at the Collegium de Lyon concentrating on the former of these two projects.

Séminaire en anglais animé par Karim Daanoune (MCF, EMMA)


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Sandrine Sorlin (9 décembre 2022). Séminaire thème 2. Études Montpelliéraines du Monde Anglophone. Consulté le 20 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/o80f


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.